La méthode Kousmine

Régime Kousmine et sclérose en plaques

 La sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie qui affecte le système nerveux central. Ce système se trouve situé dans le cerveau et le long de la moelle épinière. Dans la matière blanche du système nerveux central, chaque fibre nerveuse, appelée axone, est entourée par une couche isolante : la myéline. Les signaux nerveux ne peuvent voyager normalement sans cette couche isolante. En l’absence de myéline, des connexions erronées se produisent entre les fibres nerveuses adjacentes.

La diète Kousmine

La méthode Kousmine, comme chacun sait si vous suivez ce blog assidument, est un régime basé sur les études menées depuis de nombreuses années par la Dr Kousmine, l’amenant à conclure qu’il existait une relation directe entre la maladie et le régime alimentaire.

Types d’alimentation

De nombreux chercheurs ont essayé de faire correspondre différents types de comportements alimentaires avec la distribution géographique de la SEP. Les types d’alimentation riches en gluten, le lait et ses dérivés sont beaucoup plus présents dans les zones à haut risque.
Les travaux visant à établir une relation directe entre la SEP et la nourriture ont conduit à souligner le rôle majeur joué par les graisses alimentaires dans l’épidémiologie et l’étiologie de la SEP et pressenti, il y a plus de 50 ans, par la Dr Kousmine.

Corrélation des types d’alimentation avec la SEP

Les premières études ont essayé de comprendre pourquoi, dans les communautés rurales de Norvège, à l’intérieur du pays, on relevait davantage d’incidences de la maladie que dans les communautés maritimes près de la côte. Il a ensuite été constaté que les éleveurs de bétail de l’intérieur, avaient une alimentation plus riche en graisses animales et en produits laitiers que celle des groupes vivant près de la côte.
En outre, les marins avaient, contrairement aux éleveurs, une alimentation riche en poissons des mers froides. Les aliments d’origine animale et les produits laitiers sont riches en acides gras saturés et moins riches en acides gras polyinsaturés que les poissons.
Fait intéressant, le Japon, où cette maladie n’est pratiquement pas connue, est un pays où l’alimentation traditionnelle est riche en poissons, en graines oléagineuses et en huile de soja. Ces aliments contiennent des acides gras polyinsaturés en abondance et en particulier, des oméga-3. Les aliments déficitaires en huiles riches d’acides gras oméga-3 provoquent une forme de carence, responsable de l’échec de la formation de la myéline.

Voici les conseils qui contribueront à la stabilisation de l’évolution de la SEP :

  • Une attention soutenue sera désormais toujours nécessaire dans la qualité constante du modèle alimentaire
  • Décidez personnellement de vous engager dans un voyage thérapeutique à long terme
  • Retirez de votre alimentation toutes les graisses saturées
  • Préférez les huiles polyinsaturées (oméga-6 et oméga-3)
  • Mangez des aliments crus autant que possible (non cuisinés)
  • Préférez la consommation de poisson à toute autre protéine animale
  • Surveillez votre hygiène intestinale et pratiquez régulièrement des instillations d’huile vierge
  • Suivez régulièrement et durant plusieurs années, un traitement multivitaminé riche en oligo-éléments
  • Vérifiez soigneusement l’état de vos dents, amalgames (plombages), granulomes, etc.
  • Evitez les endroits exposés à un risque, tels que les lignes à haute tension, les ordinateurs, téléviseurs, le tabac, l’alcool, les sédatifs, les antidépresseurs, etc.

Conclusion

Enfin, nous citerons une étude de l’UNESCO concernant un groupe de 1.185 personnes touchées par la SEM et ayant déjà essayé de nombreux traitements.
Cette étude démontrait que le traitement le plus efficace associait la diète Kousmine avec la consommation d’huile d’onagre, avec respectivement 63 % et 64 % de résultats positifs.