Qui était Catherine Kousmine ?

Médecin d’origine russe née en 1904, Catherine Kousmine s’intéressa aux bienfaits d’une alimentation saine afin de combattre le cancer. Elle testa différentes diètes sur des souris en laboratoire pour fonder scientifiquement sa méthode, pendant 17 années. Elle s’appuie sur des convictions de base : une alimentation raffinée, transformée, industrielle contribue au développement des maladies chroniques ; une alimentation saine, à l’inverse, augmente les aptitudes de l’organisme à s’en préserver, à les combattre et à guérir. Elle publia quelques livres pour présenter et diffuser sa méthode : Soyez bien dans votre assiette, La sclérose en plaques est guérissable et Sauvez votre corps. Grâce à ces parutions, la méthode kousmine connut un grand succès.

Les grands principes du régime kousmine

Les principes basiques d’une alimentation saine doivent être associés à d’autres moyens, notamment une augmentation des apports en nutriments, une excellente hygiène intestinale, un maintien de l’équilibre acido-basique de l’organisme.

Une meilleure alimentation

Ce régime alimentaire doit apporter à l’organisme toutes les substances dont il a besoin pour sa croissance et le renouvellement de ses cellules, ainsi que pour une bonne élimination. Il inclue ainsi : une restriction des apports caloriques ; une réduction du sel, de l’alcool, du café, des sucres rapides et des amidons ainsi que des aliments riches en colorants et autres additifs alimentaires ; une limitation des apports en graisses, lesquelles doivent être polyinsaturées ; une préférence pour les protéines végétales sur les protéines animales ; une consommation quotidienne d’aliments riches en fibres, de légumes (notamment les crucifères et ceux riches en bêta-carotène), de céréales complètes et d’aliments riches en antioxydants ; des modes de cuisson préservant les qualités des aliments (pas de braises, de rôtisserie, d’aliments grillés, de friture, mais plutôt des cuissons à la vapeur ou à l’étouffée)

La préservation de l’équilibre acido-basique

L’alimentation doit favoriser les aliments alcalins au détriment des aliments acides. Le pH de l’organisme, mesuré dans l’urine grâce à un papier réactif, doit se situer entre 7 et 7,5. En dessous, il y a un surplus d’acide ; le rétablissement de l’équilibre acido-basique se fait alors par une supplémentation en sels alcalins (potassium, calcium, magnésium).

Les aliments alcalins sont par exemple le raisin, le pamplemousse, la pomme, la poire, la pomme de terre, les noisettes, la carotte, la courgette, le céleri ou encore les épinards.

Les aliments acides sont notamment la viande, la charcuterie, les abats, la volaille, le poisson, le blanc d’œuf, les fromages fermentés, les asperges, les artichauts, les légumes secs ou encore les arachides. Ceux très acidifiants sont le sucre blanc, la farine blanche et les produits qui en sont issus, les huiles raffinées, le thé, l’alcool, le café, le chocolat ainsi que les graisses hydrogénées ; ils doivent être absolument bannis

L’hygiène intestinale

Si l’on met de côté la recommandation de lavements régulière, qui peuvent apparaître comme archaïques dans le régime kousmine moderne, il n’en reste pas moins exact que la diminution des aliments riches en protéines et en sucre diminuent les troubles intestinaux tels que les ballonnements, la constipation ou la diarrhée.

Les bienfaits de la méthode kousmine

L’intérêt premier était de guérir les maladies avec la méthode kousmine.

Les origines des maladies modernes

L’objectif initial est de permettre à l’organisme de retrouver ses capacités à guérir. En effet, l’alimentation moderne, déséquilibrée, est à l’origine du développement de plusieurs maladies. Une meilleure alimentation permet donc d’en combattre les effets, notamment en favorisant la santé de la flore intestinale : moins de protéines, d’aliments acidifiants, de sucre, plus d’eau, d’aliments crus, d’aliments d’origine végétale et des cuissons douces.

Guérir les maladies avec la méthode kousmine

C’est pourquoi, ont souvent été mis en avant les bénéfices du régime Kousmine pour la sep (sclérose en plaque), le cancer ou encore pour la fibromyalgie. Elle peut également soulager les personnes souffrant d’arthrite rhumatoïde. Elle est en outre efficace sur certaines maladies chroniques, telles que l’eczéma, les allergies, les bronchites, ou encore sur les caries.

En outre, un meilleur rééquilibrage entre les apports en substances acides et alcalines supprimera certains troubles engendrés par une alimentation trop acides, tels que les maux d’estomac, les migraines, les rhumes ou encore la fatigue. Des apports élevés en protéines animales et en sucres raffinés sont également source d’un développement d’une putréfaction de la flore intestinale, ici supprimé.
Catherine Kousmine est ainsi reconnue comme l’une des pionnières de l’alimentation thérapeutique : le principe central est en effet de modifier ses habitudes alimentaires au profit d’aliments bons pour la santé, pour rendre l’organisme plus résistant. Devenue une habitude régulière, cette méthode apporte des résultats durables.
Toutefois, elle ne peut être considérée comme une méthode miracle : c’est une aide, un apport, mais non un moyen de guérison unique.

Une journée type régime Kousmine

Un produit phare du regime kousmine : la crème budwig

Elle est riche en protéines, en glucides, en acides gras essentiel et en vitamine C. Voici la recette du régime kousmine : 1 cuillère à soupe d’huile de lin, 3 cuillères à soupe de fromage blanc à 0% de matières grasses, 1 cuillère à soupe de céréales complètes crues et moulues, 1 cuillère à soupe de graines oléagineuses (sésame, lin, pavot) juste moulues, 1 banane écrasée ou du miel, jus de citron, dés de fruits frais de saison en quantité raisonnable.

Le petit-déjeuner

La crème budwig sera au cœur du petit-déjeuner, accompagnée d’un thé.

Le déjeuner

Il se constitue : de légumes crus, additionnés d’une huile obtenue par première pression à froid, de poivre et de jus de citron ; de légumes ou de pommes de terre vapeur ; d’une viande ou d’un poisson maigre, sans ajout de matière grasse ou, pour un régime végétarien, de fromage maigre ou d’un œuf à la coque ; d’une portion de céréales complètes.

Un repas idéal sera par exemple composé d’une salade de lentilles assaisonnée avec une vinaigrette à base d’huile de tournesol, de riz brun et de crudité.

Le diner

Il reprend les mêmes principes que ceux du déjeuner, mais en supprimant la viande et le poisson. Il devra se faire tôt, et être léger.

Un repas idéal sera par exemple composé d’un filet de truite cuit en papillote, des légumes à la vapeur et de pain complet.

Appréciation sur la mise en place de la méthode Kousmine

Le régime kousmine est plutôt facile à suivre. Il permet une bonne variété d’aliments pour éviter la monotonie sur le long terme. Les aliments autorisés peuvent en outre être consommés à volonté. Il est rassasiant, grâce à des apports importants en fibres. Avec quelques adaptations, il peut également convenir à un régime sans gluten pour les personnes allergiques.

Si la perte de poids n’est pas le but premier, les personnes en surpoids pourront favorablement adopter le régime Kousmine pour maigrir, grâce à un rééquilibrage de l’alimentation et une correction des erreurs alimentaires ayant conduit à ces kilos en trop.